17 octobre 2018

Montagne, genre et contrebande au XVIIIe siècle

avec Anne Montenach

Loin de constituer des isolats peuplés d’habitants arriérés, vivant à l’écart des mouvements du monde, les hautes vallées des Alpes du Sud sont, au XVIIIe siècle, au cœur d’une économie de la circulation. L’objectif de cette conférence est d’éclairer plus précisément le rôle que jouent, à cette époque, les femmes des hautes vallées du Dauphiné dans la contrebande du sel – denrée essentielle dans ces régions d’élevage et de transhumance – et la place tenue par la fraude dans la pluriactivité familiale. Le sujet mêle la question des activités féminines au sein des économies montagnardes à celle, plus vaste, des rapports que ces communautés alpines entretiennent à la fois avec leur environnement et avec l’État. L’étude sera centrée sur le Briançonnais, le Queyras et l’Ubaye, fiscalement privilégiés par le régime de la gabelle. Il s’agira, à travers les archives judiciaires et les sources éclairant la vie des familles et des communautés, d’appréhender les logiques de la fraude et de mieux comprendre de quelle autonomie jouissent les habitantes de ces « terres de femmes ».

Anne Montenach est professeure d’histoire moderne à Aix-Marseille Université et membre de l’UMR 7303 TELEMMe (Temps, espaces, langages – Europe méridionale, Méditerranée). Ses recherches portent sur l’économie d’Ancien Régime, sur les liens entre économie licite et illicite et sur la place des femmes dans les échanges.