21 février 2018

États-Unis/Russie : une lecture différente de la fin
de la Guerre Froide

avec Stéphane DUPUY

Étudier les ressorts qui sous-tendent les relations asymétriques entre les États-Unis et la Fédération de Russie depuis la fin de la guerre froide et la disparition de l’Union soviétique, comprendre la nouvelle relation bilatérale au cours du quart de siècle écoulé, analyser l’héritage que laissent plusieurs années de rivalité idéologique entre les deux États-continents et enfin comprendre la décision soviétique de renoncer à cette confrontation idéologique et le rôle qu’ont pu jouer les États-Unis dans cette décision autant de défis que se propose de relever ce nouveau Café d’Histoire d’Aix avec pour thème « une lecture différente de la fin de la Guerre Froide ».

Depuis leur accession au rôle d’unique hyperpuissance, les États-Unis, tout en cherchant à développer leur conception de la « démocratie libérale », se sont efforcés de faire obstacle à l’émergence de tout rival (peer competitor) sur la scène internationale et envisagent pour la Russie un rôle de partenaire régional (junior partner) en Eurasie. Cependant, cette dernière a développé, à travers le temps, un hubris de “grande puissance”, une forme propre de « démocratie dirigée » et un messianisme particulier qui l’empêchent d’accepter le rôle prédéfini pour elle par les États-Unis car il ne ferait qu’exposer l’asymétrie de la relation bilatérale.

Ainsi, Stéphane Dupuy, Docteur en Études nord-américaines et russes, professeur au Lycée Militaire d’Aix depuis 20 ans et chargé de cours à Aix-Marseille Université, nous montrera les composantes idéologiques et messianiques de cette nouvelle relation asymétrique États-Unis/Russie et nous conduira au cœur des réalités géopolitiques de ces deux pays.