24 février 2016

Bob Denard et les mercenaires en Afrique

avec Walter Bruyère-Ostells

Nul d’entre nous, s’intéressant à l’actualité de l’Afrique dans les années 1970-1980 ou simplement ouvrant son journal ou sa radio dans ces années là, ne pouvait ignorer le nom de Bob Denard. A l’instar du plus célèbre d’entre eux, les mercenaires français ont combattu dans des conflits africains, au Katanga, au Biafra, ont mené des opérations de déstabilisation d’États aux Comores, au Bénin, ou ont participé au maintien de pouvoirs autoritaires comme en Rhodésie et au Gabon. Sous les ordres de Bob Denard, une partie d’entre eux domine les Comores de 1978 à 1989. Tous ces coups de main et coups d’État, qui servent clandestinement les intérêts d’anciennes puissances coloniales désireuses de conserver une forte influence en Afrique, font l’objet d’une intense médiatisation.

Nous avons demandé à Walter Bruyère-Ostells, maître de conférences habilité à diriger des recherches en Histoire contemporaine à Sciences Po Aix, de nous dresser un portrait de ces hommes, les « Affreux », les « chiens de guerre » comme les surnomme la presse, de leurs motivations, mais aussi d’identifier leurs soutiens et de comprendre le contexte géopolitique qui a rendu possible leurs actions des décolonisations à la fin de la Guerre froide

Walter Bruyères-Ostells est l’auteur d’une Histoire des mercenaires de 1789 à nos jours, parue chez Tallandier en 2011, et en 2014 de Dans l’ombre de Bob Denard, les mercenaires français de 1960 à 1989, aux Editions Nouveau Monde.