25 novembre 2015

Le Corbusier mythe et réalité

avec Claude Massu

“ La faute à Corbu ” ? Faut-il vraiment accabler de tous les maux Le Corbusier, un des grands créateurs de formes du XXe siècle ?
Comme il en a l’habitude, le Café d’Histoire d’Aix souhaite donner un éclairage historique à des problèmes citoyens contemporains. L’architecture, l’habitat sont de façon récurrente l’objet de polémiques passionnées. L’année 2015 marque le cinquantenaire du décès de Le Corbusier, architecte souvent controversé pour ses écrits, ses théories, ses réalisations (l’immeuble du “fada” à Marseille), mais aussi admiré autant qu’influent.
Avec la parution de trois ouvrages, fallait-il faire resurgir en 2015 une ancienne polémique concernant son attitude à l’égard des pouvoirs autoritaires et son séjour à Vichy entre 1940 et 1942 ? Faut-il le rendre responsable de tous les maux de l’urbanisme moderne ?
Est-ce la “faute à Corbu” comme on le dit depuis les années 1970, s’il a fallu, au tournant du siècle, détruire de grandes barres d’immeubles mal vécues par leurs habitants, mais qui ne l’engageaient pas nécessairement ?

Beaucoup d’entre nous n’ont pas eu l’occasion de voir l’exposition consacrée à Le Corbusier en 2015 au Centre Pompidou. Pour ne pas s’en tenir à quelques idées toutes faites, nous avons fait appel à un fidèle du Café d’histoire, Claude Massu, professeur émérite d’histoire de l’art à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, qui déjà par l’approche architecturale des gratte-ciel de Chicago nous avait permis d’appréhender la puissance américaine. Pour ce Café d’Histoire il a analysé les nouvelles publications parues sur cette figure complexe à l’occasion du cinquantenaire…