Assemblée générale 2018-2019

Rapport d’activité

J’ai l’honneur de présider pour la première fois l’Assemblée Générale d’une désormais Institution aixoise qui a atteint sa majorité : le Café d’Histoire. Et prendre la succession de la présidence de Marie-Laure Smilovici est, en soi, un bel héritage.

Une nouvelle page est tournée quant au lieu de rendez-vous de notre Café.

A sa création en 2001 et jusqu’en 2010, nos rencontres ont eu lieu à la Brasserie de la Madeleine. Un changement de gérance de la Brasserie devenue La Mado, une modification des espaces de réunion et l’exigence d’un loyer annuel de 1 000 € nous ont contraint au départ et à la recherche d’un nouveau lieu.
En octobre 2010 jusqu’en mai 2019, nous avons pu profiter du cadre prestigieux de la Brasserie des 2G. Une fermeture administrative en juin a empêché la tenue de notre Café. En octobre 2020, un incendie a totalement ravagé l’Etablissement.

Le critère géographique et l’espace de la salle ont été des atouts dans le choix de notre nouvel Etablissement d’accueil : le premier étage du Restaurant l’Hippopotamus. Je remercie sa Direction au nom de toute l’équipe. J’adresse un merci particulier à Marie-Jeanne et Jacques Champaud dont la contribution à la recherche du lieu a été bénéfique.

Les Cafés 2018/2019

La programmation proposée au cours de cette année a mis en lumière des thèmes riches dans leur diversité et dans leur présentation.

Un sujet de satisfaction a été celui d’une présence féminine plus importante que par le passé : Anne Carol (pour la seconde fois au Café), Anne Montenach, Claire Sorin et Blandine Chelini.

Les femmes ont été mises à l’honneur en octobre et en décembre 2018 :
Anne Montenach pour « Montagne, genre et contrebande » en évoquant le rôle des femmes dans les Hautes vallées des Alpes du sud au XVIIIe siècle,
Claire Sorin pour « La naissance du mouvement pour les droits des femmes aux Etats-Unis » de 1848 à 1920.

En novembre 2018, Anne Carol en présentant son sujet « Au pied de l’échafaud, une histoire sensible de l’exécution » nous a remarquablement fait la démonstration de la mise en oeuvre dans le temps d’un article du code Pénal du point de vue de la sensibilité exprimée par le condamné et tous les protagonistes qui l’ont entouré.

En janvier 2019, une histoire souvent occultée, celle présentée par Raphaël Spina sur le STO, « l’inconnu des années noires ». Un rappel très intéressant qui a suscité de nombreuses questions.

En février 2019, Michel Agier, en abordant le thème « Hospitalité et cosmopolitique, ce que nous apprend la crise migratoire » a mis en avant la relation à 3 de ce phénomène (accueilli, accueillant et Etat) et la nécessaire universalité de ce concept d’hospitalité face à la dimension mondiale des migrations.

En mars 2019, sous la houlette de Marie-Laure Smilovici, nous avons eu un invité exceptionnel Pascal Blanchard. Ce dernier a brillamment mis en perspective les évènements des années 50 avec de nombreux faits contemporains.

En avril et en mai 2019 Blandine Chelini avec « Le concept de sécularisation » et Naddjet Zouggar avec « Wahabisme et Salafisme, un café d’Histoire pour mieux comprendre » nous ont permis de porter un regard plus distancié mais ô combien plus intelligible sur des sujets qui restent d’actualité.

Le Café de Juin 2019 sur le thème « Le rugby, du mythe des origines à l’histoire d’un sport » annulé pour cause de fermeture administrative des 2G avait été reporté à la rentrée en octobre 2020. A nouveau, la rencontre a dû faire l’objet d’une annulation. Je remercie Jean Viviès pour la compréhension dont il a fait preuve deux fois coup sur coup. Il n’y a jamais deux sans trois dit-on ? Peut-être arriverons-nous à programmer son sujet la saison prochaine ?

La vie de l’Association

C’est de manière toujours conviviale que nos réunions du Conseil d’administration se déroulent.
Pour cet exercice elles ont eu lieu les :
12 janvier 2019 à Vauvenargues
15 juin 2019 à La Barotte
27 septembre 2019 à La Ciotat

Un moment fort pour l’équipe du Café, c’est notre séjour en fin de semaine à La Barotte au mois de juin. Ce temps est destiné essentiellement à mettre en place le programme de la saison suivante. Chacun et chacune de nous apporte sa part de propositions et de remarques. La bienveillance et l’amitié sont toujours présentes alors même que les échanges peuvent être parfois vifs.

Du point de vue de la communication :

Notre web master met à jour le site, réalise les affiches et les flyers. Il s’occupe de communiquer à l’Office du Tourisme les informations concernant nos manifestations pour une diffusion sur l’agenda culturel, papier et numérique, de la Ville et du Pays d’Aix ainsi que sur les écrans de la Ville. Il réalise les affiches A3 qui sont remises à la Méjanes.
Touts les personnes inscrites au Café, adhérentes ou pas, reçoivent par mail toutes les informations. Des communiqués sur Facebook annoncent nos Cafés. et les mails adressés au Café sont réceptionnés et traités comme il se doit.

Pour conclure, les bouleversements survenus en fin d’année et au début de la saison 2019/2020 n’ont en rien affecté la fidélité et l’enthousiasme de nos adhérent.e.s-sympathisant.e.s du Café d’Histoire. Qu’ils et elles en soient remercié.e.s.
Toute l’équipe garde à l’esprit ce qui fait l’ADN de notre Café, un lieu de transmission, de débats et d’échanges, susceptibles d’engager une réflexion citoyenne. Longue vie au Café d’Histoire d’Aix-en-Provence.

Un grand merci pour votre attention.

Rapport d’orientation 2019 – 2020

C’est bien sûr l’élaboration du calendrier de l’exercice suivant qui reste la première préoccupation.
Nos sources sont diverses : les rencontres de Blois, mais aussi les fidèles déjà passés par le Café. Notre escapade à Blois a porté ses fruits encore une fois cette année. Reste à concrétiser.

Quant au mode de fonctionnement du Café : le changement envisagé est celui du paiement des boissons. Désormais, à son arrivée sur le lieu, chaque participant au Café devra régler sa boisson directement au personnel de l’Etablissement. C’est une perspective assurée pour nos participants de ne plus s’entendre dire « n’oubliez pas de payer vos consommations ! »

Du point de vue matériel, nous avons acheté un écran pour le nouveau lieu. La question se pose de l’achat d’un micro peut être plus approprié à la faculté d’adaptation de nos orateurs avec la « technique ».

La Présidente
Francine Gille